« Fleuves », création en eaux tumultueuses

En regardant la programmation de la journée d’étude Gilles Tremblay de la SQRM, je remarque plusieurs grands noms parmi les intervenants, des sujets très intéressants, mais un titre pique particulièrement ma curiosité : « Polémique autour de Fleuves » par Sébastien Leblanc-Proulx, étudiant au premier cycle. Qu’est-ce que c’est que ça? En cette année hommage à Gilles Tremblay, où le milieu musical se rassemble pour reconnaître et honorer le compositeur, les témoignages élogieux à son égard se multiplient et il est facile d’oublier que le parcours de l’artiste n’a pas toujours été parsemé que de louanges… Serait-il possible que Gilles Tremblay ait dérangé par ses œuvres ou suscité la controverse? Sébastien Leblanc-Proulx nous rappelle que l’épisode de la création de Fleuves avait fait des remous…

Au téléphone, il me raconte que Fleuves devait être créé par l’Orchestre symphonique de Montréal le 11 mai 1976, mais que le chef, Rafael Frühbeck de Burgos, décide d’annuler la représentation cinq jours avant ladite date, sous prétexte de n’avoir « pas eu assez de temps pour pratiquer la pièce ». Dans le contexte tumultueux de l’époque – année des Jeux olympiques à Montréal, première élection du Parti québécois au pouvoir, mouvement de révolution tranquille – cette décision suscite l’indignation du milieu francophone qui la reçoit comme un « soufflet » aux artistes québécois. Les lettres ouvertes dans les journaux fusent et même le premier ministre Robert Bourrassa en sera informé suite à une intervention de Maryvonne Kendergi!

Ce sera finalement Serge Garant qui créera cette première œuvre de Tremblay jouée par l’Orchestre symphonique de Montréal un an plus tard. Mais encore une fois, ça ne se produit pas sans remous… Comme l’œuvre nouvelle est placée à la fin du concert, la moitié du public disparaît à l’entracte, visiblement peu intéressé, et la dernière note de Fleuves est couronnée d’un désormais célèbre « GARBAGE! » lancé dans l’assistance (et encore bien audible dans l’enregistrement de Radio-Canada!) suivi d’une vague de protestation et d’applaudissements qui durent plus de cinq minutes, sans compter les discussions vives après le concert. On qualifiera même l’événement d’un « Sacre du Printemps québécois »!

Pour plus de détails et d’autres conférences bien prometteuses, assistez gratuitement à la journée d’étude Gilles Tremblay de la SQRM, demain, de 13h à 18h, à la salle Serge-Garant (B-484) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Mentionnons aussi que Fleuves sera interprété par l’Orchestre du Conservatoire jeudi à Montréal, vendredi à Val d’Or, et dimanche à Québec.

Publicités

One Response to « Fleuves », création en eaux tumultueuses

  1. Luc Bourrousse dit :

    « Fleuves » a été créé pendant la tournée européenne de l’OSM en 1976, sous la direction de Rafael Frühbeck de Burgos. Joué à Bordeaux lors du festival Mai musical le 20 mai 1976.
    Cordialement,
    LB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :